Rechercher

QUAND "DAME ÉLECTRICITÉ" EST ARRIVÉE À LAIVES

Mis à jour : 16 mars 2018

Le 16 avril 1904, Mr FERREY-DARD, maire du village, donna lecture d’une correspondance de Mr Jules CHEVRIER, Ingénieur des Arts et Manufactures à CHALON.

Cette missive sollicite pour la « compagnie électrique de la Grosne », l’autorisation de passage sur le territoire communal, donc sur les chemins vicinaux, « des canalisations électriques destinées à la distribution de la force motrice et de la lumière », sur la commune et les villages voisins.



Usine électrique de la Grosne


Ainsi les articles d’une convention avec l’usine de  Saint Ambreuil, seront étudiés et acceptés unanimement.

Ce même jour, l’éclairage des rues a été décidé. 

Mr FERREY fut autorisé à traiter avec la Compagnie électrique de la Grosne et son représentant, pour l’éclairage des rues, places publiques et bâtiments communaux.  On augmenta le nombre de lampes au fur et à mesure des besoins et bien sûr après en avoir étudié au plus près l’utilité.

C’est ainsi, que la fontaine- abreuvoir de la place, perdit sa pomme de pin décorative, symbole d’abondance. Elle fut remplacée par une superbe potence de fer forgé avec son luminaire.

Celle qui domine aujourd’hui l’édifice, n’est que la reproduction de l’initiale. Elle a été offerte à la commune par un ferronnier amateur du village (A. L).




La pomme de pin et la potence électrifiée

Pour Laives Patrimoine : D. Revillet  (documents personnels)

0 vue

CONTACT

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Google+
  • Gris Icône Instagram